logotype

MATM fait du tourisme?

Le tourisme
Bien que considéré comme une force économique majeure, le tourisme se développe souvent au détriment des droits économiques, sociaux et culturels des populations autochtones. Sa croissance rapide avec une vision néolibérale l’a souvent conduit à des conséquences désastreuses : pollution et destruction de l’environnement, déplacements de populations, accaparement de ressources naturelles au détriment des habitants, tourisme sexuel, marchandisation des cultures, insécurité de l’emploi, exode rural, etc.

Il est communément admis que 80% des revenus de ce secteur engendrés dans les pays du Sud profitent en réalité aux entreprises du Nord ou à leurs actionnaires sous forme de dividendes.

Le concept de tourisme durable
Celui-ci réunit les différentes formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d’un territoire, de manière à minimiser les impacts négatifs et à maximiser les bénéfices qu’elles pourraient générer.

Ce concept, notamment repris par l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme), a pour but, comme le développement durable, d’être à la fois un outil économique, social et écologique afin d’être viable (ou soutenable) à long terme. Plus précisément, il s’agit de prendre en compte les écosystèmes et les populations locales, en développant leur autonomie économique et sociale.

Les acteurs du tourisme durable
Au-delà de leur fonction d’hôte, il ne faut pas négliger le combat que mènent de concert la population et les associations du Nord comme du Sud pour faire valoir leurs droits sociaux, économiques, politiques… auprès de leurs gouvernements ou sur la scène internationale. Il faut prendre toute la mesure de la capacité de ces structures à s’organiser et à revendiquer auprès de leurs ministères du Tourisme notamment. Par ailleurs, il faut aussi prendre en compte le rôle du voyageur qui, par le choix de ce type de voyage, va permettre au système de fonctionner.

Le type de tourisme durable le plus abouti : le tourisme communautaire

  • met en relation une communauté avec des voyageurs dans une perspective interculturelle,
  • avec la participation consensuelle de tous ses membres,
  • en garantissant une bonne gestion des ressources naturelles,
  • la valorisation de leur identité culturelle,
  • le respect de leurs droits territoriaux
  • et la distribution équitable des bénéfices générés qui permettent de soutenir des actions de développement décidées par la communauté.


En voyageant avec MATM, c’est à tout ce processus que l’on participe !
Outil de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale, ce type de voyage a alors pour objectif de contribuer durablement à l’amélioration des conditions de vie des communautés rencontrées, dans le respect de leur environnement et de leurs traditions. Il assure un équilibre dans le partage des ressources, favorise la diversification des activités économiques et de l’emploi, renforce la cohésion sociale et freine l’exode rural. Le voyage est aussi outil de réflexion et d’éducation au Nord comme au Sud.

Vous souhaitez en savoir plus ? Ecrivez à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou téléphonez au 02 888 79 33.