logotype

Qui sommes-nous ? 

Mouvement d'Actions à Travers-Monde (MATM) est une asbl de solidarité internationale, créée en 1988, qui soutient des initiatives locales de développement durable en Afrique et en Amérique Latine.  

Trois grandes thématiques guident nos pas :

1) La préservation de l'environnement et la défense des droits des peuples indigènes ;

2) Les droits de l'enfant et l'accès à l'éducation pour tous ;

3) L'appui aux initiatives d'économie sociale des organisations locales.

 

Notre vision du monde

Dans un contexte de mondialisation économique, sociale et culturelle, dans un monde interdépendant, le but du MATM est de renforcer l’action solidaire en favorisant et en renforçant les rapports Nord-Sud.

Le MATM est conscient que la mondialisation représente un défi redoutable pour la pensée et l’action solidaire et il importe d’aborder ce tournant en comprenant les mécanismes de la mondialisation, son impact sur la culture, l’identité, les territoires, l’économie locale et la politique. Le MATM vise également à développer un sentiment de responsabilité et d’engagement mutuel.

Pour le MATM, la solidarité apparaît aujourd’hui comme un enjeu fondamental qui articule à la fois les aspects individuels et collectifs et le niveau local et global. Dans cette vision, le MATM veut favoriser la rencontre entre cultures différentes, les appuis mutuels et les échanges d’expériences, de connaissances, et ce en contribuant au développement durable.

MATM considère que le modèle économique de la société actuelle a démontré ses dérives sur le plan environnemental et social, générant surconsommation, taux de chômage élevé et précarisation du travail, au nom de la croissance à tout prix.

Devant ce constat, MATM propose :

  • que l’être humain et la nature soient au centre des préoccupations,
  • de faire avancer l'agenda du développement rural durable en soutenant les acteurs sociaux engagés,
  • de développer et renforcer l'action citoyenne en faveur du respect des droits fondamentaux (à l'alimentation, à la santé, au travail) et notamment des droits des peuples indigènes à la gestion de leur territoire.